English / Français

Projet d'ADN de nom de famille CORSON

Accueil

Lignées Connues

Résultats des Tests

Interprétation

    Schéma du Réseau

Participants

    Leur Lignages

Comment Participer

À la Recherche

Subventions

Bulletin/Rapports

FAQ

Histoire du Projet

Liens

 

Interprétation des Résultats

Schémas du Réseau

Conclusions Principales

1. Benjamin Corssen (né 1686), Hendrick Vroom (né 1683), Samuel Corson (né c.1686), et les géniteurs des Divisions II, IV, and VII  ne sont pas reliés (dans la lignée mâle directe) dans un calendrier généalogique.

Fondé sur les haplotypes ancestraux estimés de ces six ancêtres, j'ai utilisé l'Outil à Comparer l'ADN-Y de Dean McGee pour calculer des intervalles de confiance à 95 % pour le nombre de générations à l'ancêtre commun le plus récent de chaque paire.  Multipliant l'intervalle par une durée moyenne de génération de 25 ans donnait une estimation du nombre d'années à la naissance de chaque ancêtre commun :

Ancêtre

Div. I

Div. II

Corssen

Div. III ?

Vroom

Div. III ?

Div. IV

Div. VII

Samuel Corson (c.1686-1764) (Div. I)

 

4950-10400

5700-11950

1225-3450

1100-3225

875-2750

Jan Corszen (c.1649-1703) (Div. II)

4950-10400

 

2850-6425

4300-9150

4625-9750

4025-8625

Benjamin Corssen (1686-1740) (Div. III ?)

5700-11950

2850-6425

 

5300-11125

5300-11125

5700-11950

Hendrick Vroom (1683-1769) (Div. III ?)

1225-3450

4300-9150

5300-11125

 

975-2975

875-2750

Carsten Jansen (1634-c.1697) (Div. IV)

1100-3225

4625-9750

5300-11125

975-2975

 

875-2750

Jacob Corson (c.1755-bef.1822) 

(Div. VII)

875-2750

4025-8625

5700-11950

875-2750

875-2750

 

(modèle "Infinite allele mutation" ; taux de mutation moyen : 0,0024 ; durée moyenne de génération : 25 ans)

Le tableau montre que les relations les plus près dans la lignée mâle entre ces paires ont pu existé entre Jacob Corson (né vers 1755) et trois de ces ancêtres, avec pas moins de 875 ans jusqu'à l'ancêtre commun de chaque paire.  Aussi, Benjamin Corssen (né 1686) ainsi que Hendrick Vroom (né 1683) sont documentés comme des petits-fils du géniteur de la Division III, Cors Pieterszen (1612-1655).  Cependant, les haplotypes qui les représentent viennent de deux haplogroupes différents (R1b et I1b2a), montré par la période de plus de 5000 ans qu'il faut monter pour trouver leur ancêtre commun le plus récent dans la lignée mâle.  Donc, au moins un des deux haplotypes ne représente pas ce de Cors Pieterszen.

2. William Corson, Sr. (av. 1765 - ap. 1823), parents inconnus, est descendu de la Division IV des Corson.

La signature génétique du participant no. 6, un descendant de William Corson, Sr., correspond à la signature génétique ancestrale estimée pour les Corson de la Division IV.  Donc, le participant sait maintenant qu'il faut chercher des indices documentaires sur les descendants de leur ancêtre commun pour trouver les parents de William Corson, Sr.

3. Participant #16 vient d'une lignée des Colson pas reliée (dans un calendrier généalogique) aux Colson de la Division I.

Baseé sur une distance génétique de 16, l'ancêtre commun le plus récent du participant no. 16 et les Colson de la Division I vivait pas plus récemment qu'il y a 60 générations (intervalle de confiance de 95%, supposant un taux de mutation de 0,003).  Source de statistiques : l'Outil à Comparer l'ADN-Y (un outil excellent !)

4. Daniel Corson (1763-1849), parents inconnus, qui a émigré du comté de Sussex, NJ, à l'Ontario, Canada, est descendu de la même famille que les Corssen de la Division III.

La signature génétique du participant no. 34, un descendant de Daniel Corson, correspond à la signature génétique ancestrale estimée pour les descendants de Benjamin Corssen (1686-1740).  Donc, le participant sait maintenant qu'il faut en savoir plus sur Benjamin Corssen ou sa famille dans la lignée mâle pour identifier les parents de Daniel Corson.

Dernière mise à jour : 01 May 2009